Buffalo Springfield - For What It's Worth

C’est en déambulant sur Sunset Boulevard alors que son groupe avait élu résidence au Whisky-A-Go-Go que Stephen Stills eut l’idée de ce morceau. Nous sommes en 1966 et un vent contestataire commence à souffler sur la Californie, vent qui grossira bientôt en tornade sur tout le pays. Les mouvements politiques et activistes s’opposant à la guerre du Vietnam n’ont pas encore atteint leur paroxysme mais l’émergence d’une contre-culture menée par une jeunesse américaine friande de nouvelles libertés est déjà bien avancée. Et en ce 12 novembre, de nombreux flyers distribués sur le Strip ainsi que des annonces passées sur les stations de radio rock à L.A. invitent à manifester contre la fermeture du Pandora’s Box, une boîte de nuit située à l’angle de Crescent Heights. En effet, de nombreux riverains et commerçants s’agacent de voir cette bande de beatniks chevelus et bruyants troubler leur quiétude ainsi que la circulation à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Plus d’un millier de personnes entament alors un sitting pacifiste sur le pavé, vite rejoints par la flicaille se faisant un plaisir de démontrer leur talent à la matraque. A noter que dans la foule se trouvait un jeune Jack Nicholson et un véhément Peter Fonda qui finira vite par se faire embarquer. La manifestation qui tourne vite à l’émeute se déroule sous les yeux médusés de Stills qui s’empresse de remonter fissa dans sa demeure de Laurel Canyon pour pondre son morceau en seulement quinze minutes selon l’intéressé. Pour la petite histoire, le Pandora’s Box fermera bel et bien ses portes et le bâtiment sera rasé en aout 1967, emportant avec lui un pan de l’histoire de la musique.

Stephen Stills nous narre donc sa propre vision de l’incident, détachée et objective. Il voit juste qu’un truc est en train de se passer mais ce n’est pas tout à fait clair et qu’un mec armé lui intime l’ordre de faire gaffe. Stills n’a jamais caché ses convictions conservatrices qui se ressentent quand il déclare que les flics seront bien dans le droit de vous coffrer si vous dépassez les bornes. Il va même plus loin en statuant que personne ne peut avoir raison quand tout le monde a tort. Sa composition, qui relate un simple fait divers en toute neutralité, va pourtant jouir d’un destin tout autre en devenant la quintessence de la protest-song. Loin de l’idée initiale de son auteur, elle est alors hissée au rang de pamphlet anti guerre du Vietnam au même titre qu'un Fortunate Son du Creedence, devenant partie intégrante de la bande-son contestataire de l’époque. Quand le jeune texan apporte sa démo à Ahmet Ertegun, patron d’Atlantis le label du Buffalo Springfield, celle-ci n’a pas encore de nom. Il lui balance alors « tiens une autre chanson, pour ce que ça vaut » offrant indirectement son titre au morceau. Ertegun ajoute la ligne ‘Stop, Hey What’s That Sound’ sur les pressages afin que la chanson soit plus aisément reconnaissable.

A sa sortie, For What It’s Worth atteint la 7ème place du Billboard Top Pop Albums. Selon Broadcast Music, le titre a depuis été joué plus de 8 millions de fois, télévision et radio comprises. Avec le temps, il a aussi gagné le privilège d’apparaître régulièrement au cinéma : Forrest Gump, Las Vegas Parano, Lord of War… Le morceau est souvent attribué à tort à la fusillade de l’université du Kent par les membres de la Garde Nationale qui eut pourtant lieu quatre ans plus tard en 1970. Ironiquement, Neil Young composa Ohio en référence à la tragédie avec le groupe… Crosby, Stills, Nash & Young.

The Staple Singers, Cher ou Rush gravèrent leur propre reprise et même le groupe hip-hop Public Enemy samplèrent le morceau en 1998.

Paroles

There's something happening here
What it is ain't exactly clear
There's a man with a gun over there
Telling me I got to beware

I think it's time we stop, children, what's that sound
Everybody look what's going down

There's battle lines being drawn
Nobody's right if everybody's wrong
Young people speaking their minds
Getting so much resistance from behind

It's time we stop, hey, what's that sound
Everybody look what's going down

What a field-day for the heat
A thousand people in the street
Singing songs and carrying signs
Mostly say, hooray for our side

It's s time we stop, hey, what's that sound
Everybody look what's going down

Paranoia strikes deep
Into your life it will creep
It starts when you're always afraid
You step out of line, the man come and take you away

We better stop, hey, what's that sound
Everybody look what's going down
Stop, hey, what's that sound
Everybody look what's going down
Stop, now, what's that sound
Everybody look what's going down
Stop, children, what's that sound
Everybody look what's going down

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
Aucune entrée disponible