Percy Sledge - When a Man Loves a Woman

Il faut remonter à l’enfance de Percy Sledge pour comprendre la genèse de ce morceau devenu un classique du répertoire soul et sur lequel des milliers de couples se formèrent. C’est dans les champs de coton de son Alabama natal que le jeune Percy trouva la mélodie qu’il sifflait régulièrement. Cet air le suivra toute sa vie et restera toujours gravé dans un coin de sa mémoire. Au début des sixties, âgé d’une vingtaine d’années il travaille alors comme brancardier dans un hôpital la semaine et chante le week-end dans le groupe gospel de son cousin, les Esquires Combo. C’est après une rupture difficile, sa compagne ayant filée à Los Angeles, et la perte de son emploi d’ouvrier en bâtiment qu’il trouve les paroles de son futur hit alors baptisé Why Did You Leave Me ? Un soir, alors que les Esquires se produisent à l’université du Mississippi, Sledge fredonne sommairement la mélodie à ses musiciens et offre au public la première mouture de sa composition. Le producteur Quin Ivy qui se trouve dans la salle cette nuit est soufflé par la puissance émotionnelle du morceau et les qualités vocales de son interprète. Ni une, ni deux, il engage l’artiste (mais pas le groupe) et l’invite dans son studio de Muscle Shoals. Enregistré sur deux magnétophones mono sans égaliseur, la démo retravaillée avec l’organiste Spooner Oldham (qui bossera avec J.J. Cale et Neil Young) et le batteur Roger Hawkins (Aretha Franklin, Wilson Pickett, Paul Simon..) devient When a Man Loves a Woman. Le disque sort d’abord localement avant d’être repéré par Jerry Wexler, vice-président d’Atlantic Records. Mais Percy Sledge réalise alors la connerie de sa vie qu’il regrettera amèrement jusqu’à sa mort en 2015. Dans un élan de générosité inexpliquée, il lègue tous les droits du morceau à ses musiciens Calvin Lewis et Andrew Wright ses anciens copains des Esquires, jugeant qu’ils en ont tissé la première esquisse. Durant toute sa carrière, il ne touchera que les royalties en tant qu’interprète mais laissera filer une montagne d’or à ces deux zigs nommés compositeurs officiels.

Le single devient le slow de l’été 66 (avec It’s a Man’s Man’s Man’s World de James Brown), se plaçant à la première position de l’U.S. Billboard et des charts R&B. Il est aussi numéro un au Canada et dans nombreux pays européens. En Grande-Bretagne, il grimpera à la quatrième marche. Le 45 tours s'écoulera à plus de deux millions d'exemplaires.

Ce titre légendaire a depuis été repris par de nombreux artistes de tout horizon. James Brown, Joe Cocker, Spencer Davis Group, Michael Bolton, King Curtis… La liste est longue et loin d’être exhaustive. En France c’est Johnny Hallyday qui, par la plume de Ralph Bernet, s’en chargea le premier sous le nom Quand un homme perd ses rêves (album La Génération Perdue) puis Ricky Mason avec son Tu prétends que tu l’aimes. La version de Johnny prend de vitesse celle de Claude Carrère qu’il avait écrite pour Sheila. Quand une fille aime un garçon paraîtra seulement deux années plus tard.

Sur la vidéo ci-dessous, Percy Sledge est introduit par Otis Redding (rien que ça).

Paroles

When a man loves a woman
Can't keep his mind on nothing else
He'll trade the world
For the good thing he's found
If she's bad he can't see it
She can do no wrong
Turn his back on his best friend
If he put her down

When a man loves a woman
Spend his very last dime
Trying to hold on to what he needs
He'd give up all his comfort
Sleep out in the rain
If she said that's the way it ought to be

Well, this man loves a woman
I gave you everything I had
Trying to hold on to your precious love
Baby, please don't treat me bad

When a man loves a woman
Down deep in his soul
She can bring him such misery
If she plays him for a fool
He's the last one to know
Loving eyes can't ever see

When a man loves a woman
He can do no wrong
He can never own some other girl
Yes when a man loves a woman
I know exactly how he feels
'Cause baby, baby, baby, you're my world

When a man loves a woman

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
Aucune entrée disponible