Little Eva - The Loco-Motion

Derrière ce hit inoubliable qui ouvre parfaitement les sixties au courant pop à venir, se cache une nouvelle fois la paire infatiguable d’auteur-compositeur Gerry Goffin/Carole King. Les deux jeunes époux, âgés tout juste de vingt printemps, s’imposent déjà comme une valeure sûre de leur temps, forts déjà de deux numéros un en 1961 avec Take Good Care of My Baby de Bobby Vinton et Will You Love Me Tomorrow des Shirelles. Les deux tourtereaux, heureux à la ville comme à la scène, sont parents d’une petite fille et attendent déjà leur deuxième enfant. Fortement accaparés par leur vie professionnelle, ils font appel à une nourrice dépêchée de la maison de disques Aldon Music, leur employeur. Eva Boyd vient de signer un contrat avec la boîte de Don Kirchner pour jouer les remplaçantes au sein de la formation R&B The Cookies (qui deviendront par la suite les choristes de Ray Charles). Alors quand le couple lui propose quelques billets supplémentaires pour garder leur gamine, elle accepte sans hésitation. Un soir, ils la trouvent courant après la petite Louise autour de la table du salon en imitant un petit train. Déclic immédiat, la chanson est pondue dans la nuit. Ils la composent avec la volonté de l’offrir à Dee Dee Sharp qui venait de placer le hit Mashed Potato Time, certifié disque d’or. Dans l’idée de la danse qu’est le mashed-potato ils comptent en créer une nouvelle, la Loco-Motion (Loco signifiant fou en espagnol). Goffin est le premier à trouver le principe stupide mais confesse à sa compagne que c’est bien ça qui fait d’un morceau un succès. La compo terminée ils se ravissent sur leur premier choix et choisissent finalement Eva Boyd comme interprète, conscients de ses réelles capacités vocales. Tout ce beau monde entre en studio, Carole King au piano et The Cookies aux chœurs. Ils font aussi appel au saxophoniste Artie Kaplan qui venait de collaborer avec Neil Sedaka sur son futur hit (sorti simultanément à The Loco-Motion) Breakin’ Up is Hard to Do. Il multiplie les pistes de saxo baryton et ténor qui seront empilées pour donner cette impression de grand orchestre. Avant que le résultat final n’atterrisse sur le bureau de Kirchner, Kaplan fera parvenir une démo au producteur Bernie Lowe de Cameo-Parkway (responsable du Teddy Bear d’Elvis Presley et du Mashed Potato Time de Dee Dee Sharp) mais celui-ci ne l’écoutera même pas jusqu’au bout, concluant que le morceau sera un flop. Nul doute qu’il dût s’en mordre copieusement les doigts. Heureusement, Don Kirchner n’aura pas la même réaction et détecte de suite le potentiel (et les dollars) de la nouvelle pépite Goffin/King. Il fonde même un clinquant label, Dimension Records, sous-branche de Aldon Music. Dernièr ajustement avant le pressage du single : trouver un pseudonyme pour Eva Boyd. La baby-sitter ne cherche pas bien loin, se rappelant que sa tante, Eva comme elle, se faisait appeler Big Eva. Elle sera donc Little Eva, ce qui sonne finalement comme le nom de scène idoine pour atteindre le jeune public ciblé par le morceau mais aussi la danse associée. Malgré que Little Eva ne fut pas détentrice des droits d’auteur, elle toucha un petit pactole de 30.000 dollars qui lui permit de se payer une maison et après un deuxième titre au succès moindre Keep Your Hands Off My Baby, elle se retira du show-business. Elle connut un regain d’intérêt à la fin des années quatre-vingt après la reprise de Kylie Minogue, ce qui lui permit de participer aux fameuses « tournées souvenirs » jusqu’à sa mort en 2003 des suites d’un cancer.

The Loco-Motion se classe en 1ère position des charts américains (U.S. Billboard et U.S. Cashbox) et canadiens. Au Royaume-Uni, il finit sur la deuxième marche du podium. Le single s’écoulera à plus d’un million de copies à sa sortie rien qu’aux Etats-Unis. Tous lieux et époques cumulés, les ventes grimpent à huit millions environ.

Le titre a été repris par un nombre incalculable d’artistes et dans à peu près toutes les langues du globe. The Vernons Girls, Shelley Fabares, Dee Dee Sharp, The Chiffons, Tina Turner, Ringo Starr, Mike Love ou Dave Stewart. En 1974, le groupe de hard rock américain Grand Funk Railroad en fera de nouveau un numéro un sur leurs terres. Puis, c’est l’australienne Kylie Minogue qui remettra le morceau au goût du jour en 1987 pour atteindre la 3ème place du Billboard américain et la 2ème des charts anglais. Ses différentes reprises feront de The Loco-Motion le seul morceau de l’histoire à être placé au podium du classement U.S. sur trois décennies. A noter que son auteur Carole King déliverera sa version en 1980. En France, Sylvie Vartan l’adapte la première sous le titre Le Loco-motion qui devient rapidement numéro un. Sa version sera reprise par Glenn Jack et les Glenners, Danny Boy et ses Pénitents, Burt Blanca, Florence Passy, Audrey Arno et Ginette Réno. Une autre adaptation française verra le jour en 1974 par Madeleine Chartrand : Ça sonne ça sonne Tony. Pour finir, Laurent Voulzy reprendra le refrain dans son medley clin d’œil Rockollection en 1977 qui lançera sa carrière.

Paroles

Everybody's doing a brand-new dance, now
(Come on baby, do the loco-motion)
I know you'll get to like it if you give it a chance now
(Come on baby, do the loco-motion)
My little baby sister can do it with me
It's easier than learning your a-b-c's
So come on, come on, do the loco-motion with me
You gotta swing your hips, now

Come on, baby
Jump up
Jump back
Well, now, I think you've got the knack
Wow, wow

Now that you can do it, let's make a chain, now
(Come on baby, do the loco-motion)
A chug-a chug-a motion like a railroad train, now
(Come on baby, do the loco-motion)
Do it nice and easy, now, don't lose control
A little bit of rhythm and a lot of soul

Come on, come on
Do the loco-motion with me

Ye-ye-ye-yeah
Move around the floor in a loco-motion
(Come on baby, do the loco-motion)
Do it holding hands if you get the notion
(Come on baby, do the loco-motion)

There's never been a dance that's so easy to do
It even makes you happy when you're feeling blue
So come on, come on, do the loco-motion with me

you gotta swing your hips, now
(Come on) that's right (do the loco-motion)
You're doing fine (come on, do the loco-motion)
Come on, babe (come on, do the loco-motion) hm-hm-hm
Jump up (come on) jump back (do the loco-motion)
You're looking good (come on, do the loco-motion) hm-hm-hm
Jump up (come on) jump back (do the loco-motion) hm-hm-hm yeah yeah yeah

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
Aucune entrée disponible