Stealers Wheel - Stuck in  the Middle with You

C’est dans la petite ville écossaise de Painsley que grandissent les deux amis Joe Egan et Gerry Rafferty. Rencontrés sur les bancs de l’école, leurs origines catholiques irlandaises communes les rapprochent très vite pour devenir inséparables. Influencés par les Beatles et Bob Dylan mais aussi les chansons folks irlandaises et écossaises, les deux adolescents passent rapidement à la composition. Ils enchaînent alors les formations, The Sensors, The Mavericks, The Fifth Column… mais le succès n’est jamais au rendez-vous. Les deux sont alors obligés de délaisser leurs instruments pour gagner leur croute, Rafferty étant amené à bosser dans une boucherie et un magasin de chaussures. Son premier partenariat gagnant dans l’industrie musicale se fera dans le groupe folk rock de Glasgow The Humblebums, aux côtés du futur comédien, acteur et présentateur Billy Connolly. La paire se produit dans les clubs et cafés théâtres sur les rives de la Clyde. Mais il devient évident que Connolly est davantage fait pour la comédie que la musique. Ses sketches entre chaque titre devenaient de plus en plus longs au détriment des morceaux. C’est un nouveau revers pour Rafferty qui s’empresse de retourner auprès de son ami d’enfance Egan. Ils fondent alors un énième groupe, Stealers Wheel, et s’attachent surtout les services des compositeurs et producteurs américains Jerry Leiber et Mike Stoller. Le duo de songwritters s’est rendu célèbre pour avoir offert à Elvis ses plus grands hits, Hound Dog, Jailhouse Rock ou King Creole. Ils sont aussi les créateurs du Kansas City de Little Richard et Stand By Me de Ben E. King. Stealers Wheel accouche en 1972 de leur premier opus éponyme, produit par le légendaire Geoff Emerick qui s’occupa de tous les albums des Beatles depuis Revoler à Abbey Road. L’album est porté par leur troisième single Stuck in the Middle with You qui fera décoller les ventes du LP. Une petite sucrerie pop qui ne trahit pas pour autant les aspirations folk du groupe. Et d’ailleurs, si les questions fusèrent sur le sens réel des paroles pour le moins mystiques, elles ne sont au départ que le résultat d’une vaste fumisterie. Désireux de moquer cette industrie du disque qui les bouda si longtemps, Rafferty et Egan chantent « Clowns to the left of me, Jokers to the right, Here I am stuck in the middle with you » et visent plus particulièrement un certain Bob Dylan (un clin d’œil à Like a Rolling Stone et All Along the Watchtower). Ce dernier est alors reclus dans sa vie de père de famille et les mauvaises langues le déclarent atteint de paranoïa aiguë. Stealers Wheel ne fait pourtant que rendre un hommage appuyé au grand Zimm’, même dans la manière de chanter qui pour le coup ne trompe personne. L’avenir du duo écossais ne sera pas aussi radieux, miné par des problèmes juridiques interminables qui laisseront les deux amis d’enfance en froid durant de longues années. Gerry Rafferty parviendra à tirer son épingle du jeu et goûtera encore aux feux de la rampe avec le multiple disque d’or Baker Street en 1978.

Le single atteint la 6ème place du Billboard américain et se classe 8ème en Grande-Bretagne. Au Canada, il grimpe à la 2ème marche du podium. Le disque devient rapidement disque d’or avec plus d’un million de copies écoulées. Le titre suscitera un regain d’intérêt en 1992 après que Quentin Tarantino l’ait utilisé dans son premier long-métrage Reservoir Dogs et se retrouvera même à nouveau dans les charts.

Le morceau a été repris par The Outlet, Juice Newton, Ricky Nelson, Jeff Healey et plus récemment Eagles of Death Metal, Michael Bublé, Keith Urban ou encore Marie Mazziotti. En juin 1979, Dick Rivers l’adapte en français sous le titre J’ai pas la côte avec toi sur son album De Luxe avec l’aide de son fidèle parolier Serge Koolenn.

Paroles

Well I don't know why I came here tonight,
I got the feeling that something ain't right,
I'm so scared in case I fall off my chair,
And I'm wondering how I'll get down the stairs,
Clowns to the left of me,
Jokers to the right, here I am,
Stuck in the middle with you

Yes I'm stuck in the middle with you,
And I'm wondering what it is I should do,
It's so hard to keep this smile from my face,
Losing control, yeah, I'm all over the place,
Clowns to the left of me, jokers to the right,
Here I am, stuck in the middle with you

Well you started out with nothing,
And you're proud that you're a self made man,
And your friends, they all come crawlin,
Slap you on the back and say,
Please, please

Trying to make some sense of it all,
But I can see that it makes no sense at all,
Is it cool to go to sleep on the floor,
'Cause I don't think that I can take anymore
Clowns to the left of me, jokers to the right,
Here I am, stuck in the middle with you

Well you started out with nothing,
And you're proud that you're a self made man,
And your friends, they all come crawlin,
Slap you on the back and say,
Please, please

Well I don't know why I came here tonight,
I got the feeling that something ain't right,
I'm so scared in case I fall off my chair,
And I'm wondering how I'll get down the stairs,
Clowns to the left of me,
Jokers to the right, here I am,
Stuck in the middle with you,
Yes I'm stuck in the middle with you,
Stuck in the middle with you, here I am stuck in the middle with you

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
Aucune entrée disponible