Redbone - Come and Get Your Love

Destin surprenant et hautement symbolique que celui de cette formation purement amérindienne de Redbone, formée en 1969 autour des deux frères Vasquez-Vegas, Patrick & « Lolly » Candido. Ces deux californiens descendants des tribus Shoshone et Yaqui n’en sont pourtant pas à leur tour de chauffe. Présents dans le circuit depuis le début de la décennie, ils écumèrent aussi bien le Strip de Las Vegas que Sunset Boulevard à L.A., proposant de la surf music sous le pseudonyme Vegas Brothers. Grands gagnants d’un radio-crochet proposé par Coca-Cola, ils se retrouvent alors à jouer pour des musiciens de renom tels James Brown, Tina Turner ou Little Richard. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de Lil’ R. que le miracle faillit se produire, ce qui aurait assurément changé l’histoire de la musique et celle des frangins natifs-américains. Ces derniers font alors la rencontre d’un guitariste foutrement prometteur qui ronge son frein au sein des Isley Brothers, un certain Jimi Hendrix. Nous sommes alors en 1964 et l’enfant Voodoo est forcément fasciné par l’idée de monter un groupe entièrement amérindien, lui qui porte du sang Cherokee. Il est alors proche de s’engager avec la fratrie mais signe finalement avec Little Richard comme accompagnateur sur sa future tournée. Ironie du sort, il ne restera même pas six mois auprès de la diva avant de se faire virer et de partir à Greenwich Village écrire sa légende.

Poursuivant la proposition de Hendrix, les Vasquez-Vegas forment Redbone autour de Peter DePoe et Tony Bellamy, noms de scène ne laissant pas soupçonner les origines Yaqui et Cheyenne de ces deux nouveaux membres. Le quartet signe chez Epic Records en 1969 et débute sa courte gloire en plaçant deux titres dans les charts américains Maggie et The Witch Queen of New Orleans, traitant de la prêtresse vaudou Marie Laveau. Leur musique aux racines cajun et bluegrass se mélange habilement au rock et au R&B, livrant un cocktail savoureux que l’étymologie de leur nom (« Redbone » signifie « Métis » en cajun) ne trahit pas. Mais soucieux de la condition des amérindiens, certaines de leurs compositions trop politisées (Alcatraz, Jerico, We Were All Wounded at Wounded Knee) se voient censurées sur le continent et interdites d’antenne. La reconnaissance viendra par ailleurs d’Europe où le message passé trouve des oreilles plus attentives.

Mais l’heure de gloire arrive en janvier 1974 avec un single issu de leur cinquième album Wovoka sorti deux mois plus tôt. Écrit et composé par Lolly Vegas, Come and Get Your Love frappe fort en atteignant la 5ème place de l’U.S. Billboard et se vendant à plus d’un million de pressages en moins de deux mois. Le morceau gagne alors ses lettres de noblesse dans la bande-son des années 70, se retrouvant volontiers sur toute bonne compilation qui se respecte.

Redbone ne parviendra pourtant plus à truster les sommets des charts, s’enlisant inexorablement dans les marais de l’oubli. Le groupe sort un dernier album en 1977 mais ne tire pas pour autant se révérence, continuant à tourner inlassablement sur toute la côte ouest. Le décès en décembre 2009 de Tony Bellamy puis trois mois plus tard seulement de Lolly Vasquez-Vegas laisse alors le cadet de la famille Pat, seul héritier du combo amérindien.

Paroles

Hey (hey) What's the matter with your head? yeah...
Hey (hey) What's the matter with your mind and all your sighing?
And-a ooh-ohh

Hey (hey) Nothin's a matter with your head, baby, find it
Come on and find it
Hell, with it, baby, 'cause you're fine and you're mine
And you look so divine

Come and get your love
Come and get your love
Come and get your love
Come and get your love

Hey (hey) What's the matter with your feel right?
Don't you feel right, baby?
Hey, oh, yeah, get it from the main vine, alright
I said-a find it, find it, darling, love it
If you like it, yeah-eh
Hey (hey) It's your business if you want some
Take some, get it together, baby

Come and get your love
Come and get your love
Come and get your love
Come and get your love

Come and get your love, come and get your love
Come and get your love, now
Come and get your love, come and get your love
Come and get your love, now
Come and get your love, come and get your love
Come and get your love, now
Come and get your love, come and get your love
Come and get your love, now

Come and get your love
Come and get your love
Come and get your love
Come and get your love

Hey (hey) What's the matter with your feel right?
Don't you feel right, baby?
Hey, oh, yeah, get it from the main vine, alright

La,la,la,la,la,la, (come and get your love)
La,la,la,la,la,la, (come and get your love)
La,la,la,la,la,la, (come and get your love)
La,la,la,la,la,la, (come and get your love)
La,la.la,la,la,la,la,la,la (come and get your love)
La,la.la,la,la,la,la,la,la (come and get your love)
La,la.la,la,la,la, (come and get your love)
La,la.la,la,la,la,la,la,la (come and get your love)

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Aucune entrée disponible